Vidéo et site de France compétences, nouvelle gouvernance de la formation professionnelle

Fafsea Fafsea - il y a 9 mois

Créé le 1er janvier 2019, par la loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel du 5 septembre 2018, France compétences a pour mission d’assurer le financement, la régulation, le contrôle et l’évaluation du système de la formation professionnelle et de l’apprentissage.

Article modifié le 14 février 2019 


Nouveau site de France Compétences  


Vidéo de présentation 


France Compétences promeut le développement des compétences, l’acquisition de certifications ainsi qu’une égalité d’accès à la formation professionnelle de l’ensemble des actifs.


MISSIONS DE FRANCE COMPETENCES 

 

  • Financer et répartir

France compétences sera chargée de répartir l’ensemble des fonds mutualisés de la formation et de l’alternance entre les différents financeurs : opérateurs de compétences (OPCO) ; Caisse des dépôts et consignations (CDC), État, Régions, Commissions paritaires interprofessionnelles régionales (CPIR) et opérateurs du conseil en évolution professionnelle (CEP). Les fonds ainsi répartis permettront le financement de dispositifs phares qui oeuvrent pour le développement des compétences de l’ensemble des actifs (compte personnel de formation, contrats en alternance, conseil en évolution professionnelle...).

  • Réguler et contrôler

Pour une régulation efficiente de la formation professionnelle et de l’apprentissage, France compétences effectuera une veille et un contrôle de l’ensemble du système. Elle sera en charge de réguler et d’harmoniser les coûts, les règles de prise en charge et la qualité des actions de formation financées par les opérateurs publics. À ce titre des avis et recommandations seront émis, notamment, sur la base des informations transmises par les financeurs et prestataires de formation.

  • Garantir les certifications professionnelles

Obtenir une certification professionnelle est un levier pour sécuriser les parcours professionnels et s’insérer durablement dans l’emploi. C’est pourquoi France compétences s’attachera à établir et garantir la pertinence des certifications et leur adéquation avec les besoins de l’économie. Elle effectuera un travail d’enregistrement, de mise à jour et de lisibilité des certifications inscrites au Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP) et au Répertoire spécifique des certifications et des habilitations (RSCH).

  • Organiser le CEP

Tout actif peut bénéficier gratuitement d’un conseil en évolution professionnelle (CEP), pour s’orienter et construire un projet professionnel. France compétences organisera et financera le CEP à destination de l’ensemble des actifs occupés (hors agents publics). Elle sélectionnera pour cela des opérateurs régionaux via un appel d’offres qui sera lancé dès la fin du premier trimestre 2019.


A savoir, en 2019 continue d'être mobilisé sur le CEP.


  • Coordonner et harmoniser

Améliorer l’articulation des actions en matière d’orientation, de formation professionnelle et d’emploi est un objectif majeur pour France compétences. C’est pourquoi, France compétences travaillera en étroite collaboration avec toutes les parties prenantes afin d’améliorer la qualité des prestations servies aux personnes. France compétences assurera au niveau national et dans les territoires la meilleure coordination possible entre les acteurs. De plus, elle effectuera un suivi des contrats de plan régionaux de développement des formations et de l’orientation professionnelles (CPRDFOP).

  • Informer et évaluer

Connaître les besoins en compétences de demain est fondamental pour permettre à chacun de devenir acteur de son parcours professionnel. Dans cette optique, en lien avec d’autres acteurs, France compétences mènera des études sur l’ensemble des dispositifs qui participent au développement des compétences et des qualifications des actifs. Ces études apporteront des clés de compréhension au plus grand nombre, contribueront à animer les débats publics et lui permettront d’émettre des recommandations adressées aux pouvoirs publics afin d’améliorer l’efficacité du système dans son ensemble.

  • Agir en médiateur

Un médiateur est chargé au sein de France compétences d’instruire exclusivement les réclamations individuelles des personnes concernant le conseil en évolution professionnelle et les projets de transition professionnelle. Il devra également produire, tous les ans, un rapport dans lequel seront proposées des améliorations sur le fonctionnement du système et des services rendus aux personnes.

 


Nous contacter
Partager Viadeo Partager