Repérer les bons zestes

Fafsea Fafsea - il y a 18 mois

Cueillir, conditionner puis transporter des clémentines ne s’improvise pas. Pour aider les entreprises corses du secteur à trouver des ouvriers capables d’accomplir ces gestes techniques, une préparation opérationnelle à l’emploi (POEC) bien spécifique a été créée. Elle débouche déjà sur plusieurs embauches.

Traditionnellement, la Corse est la région de forte production de clémentines : 99 % de la production française de cet agrume provient en effet de l’île de Beauté. « Or, la culture de ce fruit demande des compétences particulières que les entreprises peinent à trouver dans l’île, note Jean-Marc Venturi, président délégué de la chambre d’agriculture de Haute-Corse. Pour répondre à leurs besoins, les membres du Service public de l’emploi de proximité (Spep) agricole, présidé par le sous-préfet de Corté, ont lancé une grande enquête régionale : 90 % des entreprises sondées y ont répondu. Elles recherchent avant tout des tractoristes et des ouvriers agrumicoles très polyvalents. »

Conduire des équipes lors des cueillettes
Autrement dit, ces ouvriers doivent pouvoir conduire des équipes lors des cueillettes, transporter les fruits en bonne condition ou encore surveiller les irrigations, par exemple. Après le constat, place au travail d’équipe. En partenariat avec la Directions régionales des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi (Direccte), les missions locales, Pôle emploi, la collectivité territoriale de Corse, le Fafsea et la Direction régionale de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt (Draaf), une POEC ouvrier polyvalent agrumicole a été créée dans le département. D’une durée de trois mois, elle a permis à dix ouvriers agricoles de suivre 388 heures de formation, dont 70 en stage en entreprise. « Le bilan de l’opération est très positif, se félicite Jean-Marc Venturi. Sept des dix stagiaires ayant pris part à cette POEC ont été embauchés en fin de formation et les entreprises impliquées dans le projet se disent satisfaites. » À tel point que, en 2017, une POEC pour accompagner les ouvriers et les entreprises du secteur viticole a de grandes chances de voir le jour.


Témoignage
“Comprendre pleinement les gestes, pour mieux les exécuter”
Stéphane Alligier, stagiaire
« Je suis ouvrier saisonnier depuis trois ans et je tenais vraiment à suivre cette formation. Mon objectif était clair : je voulais comprendre pleinement les gestes que j’accomplis au quotidien (cueillir, irriguer, tailler…) pour mieux les exécuter. Je souhaitais également gagner en compétences pour décrocher un emploi stable. La licence de cariste ou le Certiphyto que j’ai obtenus au terme de cette formation pourront m’y aider. »

Nous contacter
Partager Viadeo Partager