Nous devons être accompagnés pour répondre aux besoins ruraux et aux exigences des services publics

Fafsea Fafsea - il y a 3 mois

Nous avons interviewé Pascal Cormery, président de la MSA : « Nous devons être accompagnés pour répondre aux besoins ruraux et aux exigences des services publics ».

-         

En En quoi la formation professionnelle est-elle stratégique pour la MSA ?

La MSA (Mutualité sociale agricole) assure la couverture sociale de l’ensemble de la population agricole et des ayants droit. Avec 26,9 milliards de prestations versées à 5,6 millions de bénéficiaires, c’est le deuxième régime de protection sociale en France.

La MSA a une mission de service public mais elle travaille aussi en collaboration avec de nombreux partenaires et apporte de multiples services. Pour répondre à toutes ces problématiques, la formation des salariés est indispensable.

Nous avons également une forte mobilité fonctionnelle en interne qui implique des changements de métiers pour certains. Par exemple, nous avons récemment mutualisé les activités des caisses.

Nous devions alors accompagner les équipes par des formations règlementaires mais plus largement, nous devons aussi réfléchir aux évolutions des métiers. La MSA a un besoin d’adaptabilité très fort.

La formation permet justement de répondre aux enjeux de demain comme, par exemple, la dématérialisation totale demandée par les pouvoirs publics. Nous sommes évalués tous les 5 ans. Salariés et administrateurs doivent rester continuellement performants sur les plans techniques et économiques mais aussi socialement et humainement.

Notre performance et notre prise de recul sont donc essentielles. Et en tant qu’ancien formateur, je suis convaincu que cela passe par la formation ! 

 

 

-          Comment renforcer nos collaborations demain, au service de nos cibles communes ?

 

La co-construction de formations avec le Fafsea est une solution idéale. Il faut que nous soyons accompagnés pour répondre aux besoins ruraux et aux exigences des services publics car nous avons parfois des besoins de formations très spécifiques pour nos très nombreux métiers. Et nous attendons un soutien sur ces demandes particulières.

Le Fafsea nous aide à définir nos besoins de formation sur le fond et sur la forme. C’est essentiel pour nous. Nous avons déjà construit 2 CQP, et étudions actuellement des parcours de formation des managers et cela doit continuer !

En termes de formation, les spécificités que représente le monde agricole et rural sont pour nous très précieuses et nous ne souhaitons pas les voir effacées. Travailler avec les 4 saisons et avec le monde du vivant est très particulier et cela a des conséquences multiples.

La MSA souhaite également rester un organisme collecteur pour le compte, entre autre, du Fafsea. Au-delà de simplifier les choses pour les adhérents, cela représente une vraie économie pour la profession car les coûts de gestion sont moindres. C’est un enjeu économique très fort.

 

Copyright photo Franck Beloncle / CCMSA

Nous contacter
Partager Viadeo Partager