La fleuriste des Mureaux vise le titre de meilleure ouvrière du monde

lp/virginie wéber

Le Parisien 78 Le Parisien 78 - il y a 13 mois

Les Mureaux. Sous le maillot de l’équipe de France, Nolwenn Pittet participe à la WorldSkills International, véritables Jeux olympiques des métiers, dans la section art floral.

A seulement 22 ans, Nolwenn Pittet va représenter la France aux olympiades internationales des métiers, qui débutent ce samedi aux Emirats arabes unis.


Elle est déjà championne de France des fleuristes, et là, c’est son « rêve de petite fille » que Nolwenn Pittet s’apprête à vivre. A seulement 22 ans, cette habitante des Mureaux participe sous les couleurs de l’équipe de France au WorldSkills International, véritables Jeux olympiques des métiers, qui débutent ce samedi à Abu Dabi (Emirats Arabes Unis). Cette compétition regroupe les meilleurs ouvriers de 62 pays (voir en encadré). La jeune femme va tenter de s’illustrer dans la section art floral, avec l’espoir de décrocher la médaille d’or à l’issue des cinq jours de compétition qui la verront affronter 19 adversaires issus d’autant de pays différents.

« Cela se joue à la fois sur des critères subjectifs, l’esthétique et l’harmonie des couleurs, et sur des points très techniques », indique Nolwenn Pittet. La victoire en ligne de mire, la compétitrice bénéficie d’un encadrement complet au même titre que tous les membres de l’équipe de France des métiers : des experts techniques, un coaching sportif ainsi qu’une préparation mentale. Une équipe pareille à « une famille ». « On s’entraide tous les uns et les autres. Quand je vais voir le charpentier, il me donne des conseils pour façonner les structures en bois sur lesquels reposent mes compositions », explique la fleuriste. Il faut dire que la WorldSkills s’annonce ardue. Durant cinq jours, les participants vont façonner leur œuvre à raison de 10 heures quotidiennes, une cadence qui met leur concentration à rude épreuve.

Nolwenn Pittet a gagné le droit de représenter les fleuristes de l’Hexagone en remportant les finales nationales en mars dernier. La concrétisation de six ans d’un travail intense. « C’est une vraie passion. Je me lève à 3 heures du matin pour aller chercher des fleurs à Rungis, créer des bouquets et m’occuper de la boutique », détaille cette jeune chef d’entreprise. Très tôt, elle a fait le choix de vivre de sa passion en s’orientant vers des filières professionnelles pour décrocher un CAP puis un BP. « J’ai eu la chance d’avoir des parents qui m’ont toujours soutenue quand certains voient d’un mauvais œil ces filières-là », lâche-t-elle.

Depuis plus d’un an, elle s’est même associée avec une amie fleuriste pour ouvrir son propre magasin, à Paris (XVIIIe), L’usine à pétales. En s’envolant vers le Moyen-Orient, elle espère franchir une nouvelle étape.

62 pays en compétition

A partir de samedi et jusqu’à mercredi prochain, 39 femmes et hommes vont porter les couleurs de la France lors d’un challenge international qui se déroule à Abu Dhabi (Emirats Arabes Unis). Tous ont moins de 23 ans et ont été sélectionnés, lors de concours régionaux et nationaux, pour intégrer l’équipe de France des métiers. Durant ces cinq jours, chacun va tenter de décrocher, au bout de 24 heures de compétition, un titre mondial dans sa catégorie.

Bijouterie-joaillerie, imprimerie, mécatronique, arts graphiques et prépresse : 34 métiers sont représentés dans des secteurs aussi différents que ceux de l’alimentation, l’automobile, les nouvelles technologies et le végétal. A l’occasion de ce rendez-vous bi annuel, l’équipe de France des métiers fera face à 62 autres pays.


Source : http://www.leparisien.fr/yvelines-78/la-fleuriste-des-mureaux-vise-le-titre-de-meilleure-ouvriere-du-monde-12-10-2017-7327449.php






Nous contacter
Partager Viadeo Partager